Un nouveau roman hors du temps sur la honte de soi causée par la jalousie des autres :

La Louée

Auteure : Françoise Bouffière
Éditeur : Septentrion, Collection Hamac


Montréal, le 1er septembre 2009


Au tournant du XIXe siècle dans le Morvan en France, au temps où les femmes se louaient comme domestique ou nourrice, Marie tente de fuir un environnement qui lui est hostile. Malgré toute sa volonté et la force de son espérance sans cesse renouvelée par sa force intérieure, elle-même redoublée par la méchanceté des autres, elle ne parvient pas à réparer le passé et encore moins à se défaire de son image de putain qui se donne des allures de Vierge.

« Longtemps, Marie s'était rendue aux fêtes de la Louée pour vendre ses poules et ses lapins. Cette fois, ce serait sa force de travail qu'elle proposerait. » (p. 25)

« Allez, courage, mieux vaut éviter de penser si on ne veut pas devenir plus amer que la chicorée. » (p. 136)

« Ce sera peut-être grâce à Mathias qu'elle pourra un jour quitter la ferme. » (p. 191)

« Il y a quelque chose de très attirant dans ce rien de fragilité que la fierté et le courage tentent de dépasser. » (p. 201)

À la fois classique et moderne, La louée est un roman très bien mené sur la jalousie que peut porter l'entourage à l'endroit d'une femme qui malgré elle sort du lot pour toutes sortes de raisons, qu'il s'agisse de sa beauté ou de ses capacités exacerbées par la méchanceté des autres et la souffrance qu'elle engendre. Un roman qui porte aussi sur les comportements d'évitement encore une fois causés par la jalousie qui devient maladive et généralement adoptée par accoutumance irréfléchie. Un roman qui par le biais des multiples séjours et détours de Marie pour s'en sortir nous amène habilement et à l'aide d'un vocabulaire choisi vers une fin totalement inattendue si ce n'est d'un indice minime quelque part inséré discrètement. Un roman qui grâce au style dépouillé et précis de Françoise Bouffière, est une véritable tragédie humaine hors du temps qui se passe néanmoins en France au début du 20e siècle et qui raconte le destin d'une femme et de ses proches. Un roman bouleversant sur la petitesse des uns qui fait la grandeur des autres. Un roman sur les classes sociales aussi.

Vraiment, La Louée pourrait faire l'objet de magnifiques analyses littéraires qui pourraient fort bien rappeler les univers de George Sand et, au cinéma, le cinéaste Lars Von Trier (Breaking the waves surtout).


L'AUTEURE
Françoise Bouffière est née à Autun dans le Morvan. Elle a immigré au Québec en 1971. Elle possède une maîtrise en éducation. Enseignante et orthopédagogue, elle a travaillé avec des enfants en difficulté durant toute sa vie professionnelle. Elle collabore aux Cahiers de Lecture de l'Action nationale. La Louée est son premier roman.


Éditions du Septentrion, à Québec


Livres, musique, CD, DVD
Guides touristiques et publications sur le Québec

Montréal
Articles sur Montréal et le Québec en français
Quoi faire à Montréal

Voir aussi les calendriers :
Activités Arts
Cinéma
Expositions
Musique classique
Festivals
Août
Septembre
logo ServicesMontreal.com Quoi faire à Montréal en famille, avec des enfants
Excursions et spectacles en dehors de Montréal

femmophobie.com
Recherche dans le site ou dans Internet